Couteaux d'après-chasse et de randonnées  
 
Accueil
 
POURQUOI L'INOX A HAUT POUVOIR TRANCHANT ?
 
Nouvelle Collection Transouralienne
 
Collection Classique
 
Taillenderie
 
Couteaux sur Mesure
 
Couteaux Disponibles
 
Données Techniques
 
Point de Vue
 
Téléchargement
 
contact

COUTEAUX D'APRES-CHASSE ET DE RANDONNEES


Il s'agit d'une collection de couteaux de chasse dont l'orientation va nettement vers l'après-chasse. Autant dire qu'avec eux il n'est pas question de tuer des mammouths.


Le Mézières est un couteau relativement plus léger et petit que le Troncay 1 , mais néanmoins robuste et optimisé pour l'après-chasse, il peut à l'occasion être utilisé pour achever des chevreuils et des petits sangliers. Sa pointe plongeante lui confère une trajectoire dégageante lors de l'ouverture des carcasses?


MEZIERES   ICI



Le Charleville ne diffère du précédent que par un dos légèrement concave à la pointe, qui offre une autre esthétique aux amateurs et qui peut aussi bien que l'autre servir à l'après-chasse ou au casse-croûte.


CHARLEVILLE   ICI



Le Rocroy : Le besoin d'un tout petit couteau très solide, d'usage général, facile à transporter, y compris dans un sac à main, s'est fait sentir lorsqu'un client et sa femme, en séjour de pêche dans le Yukon sans le soutien d'une organisation, s'est trouvé en difficulté et s'est tiré d'un mauvais pas grâce à l'un de mes couteaux. J'ai donc réduit au maximum un "Mézières" tout en conservant son épaisseur de 5mm et je l'ai baptisé du nom de Rocroy, en mémoire du 350ème anniversaire de la bataille de Rocroy ( 1643), qui a été la première victoire militaire de Louis XIV contre les espagnols. La conception de ce couteau venait juste de se terminer au moment de cette fête.


ROCROY    ICI



Le Tendeur est un dérivé du Rocroy, doté d'une lame légèrement plus longue, qui a été réalisé en collaboration avec l'association des tendeurs de grives et son président vers 1994. Ce couteau est destiné à faire "l'entaille dans la ployette pour y insérer le lac".


TENDEUR     ICI



Le Sedan tient sa forme générale du Rocroy mais possède une lame un peu plus longue (10cm au lieu de 8) et plus mince (3mm au lieu de 5), l'objectif étant de réaliser un couteau léger, passe-partout et suffisamment solide pour les usages courants. Son nom a été choisi pour rendre hommage à la première académie militaire de France, sise à la maison des Gros Chiens face au château fort des Lamarck (1609), en quelques sorte l'ancêtre de Saint Cyr.


SEDAN     ICI



Le Rièze, le plus ancien des petits couteaux est monté sur plate-semelle et dispose d'un seul quillon de garde, d'une épaisseur de 5mm, il est robuste et assure sensiblement les mêmes fonctions que le Charleville, malgré une lame légèrement plus courte. Son nom est emprunté à cette forêt rabougrie qui pousse difficilement dans les zones plus ou moins marécageuse, mi toundra, mi taïga de l'Ardenne.


RIEZE     ICI



Le Yukon : sur l'incitation de Nicolas, nous avons dessiné un couteau d'après-chasse léger, mince, d'une esthétique autre, présentant une poignée plus volumineuse et qui, selon les usagers de terrain, leur donne véritablement satisfaction.


YUKON     ICI


Le Tian-Chan conçu, lui aussi, par Nicolas, est encore plus léger parce que plus petit. Il a pour objectif de donner une réponse d'après-chasse aux chasseurs de moyen gibier en montagne où le poids est l'ennemi. De lame mince (3mm), courte (85mm) et large, c'est l'équivalent en tout petit du Tronçay 5. Les chasseurs qui l'ont expérimenté s'en sont montré satisfait, y compris aux dames Dianes. Ce couteau tient son nom du massif montagneux d'Asie où vont tirer certains chasseurs occidentaux.


TIAN-CHAN     ICI



Le Bâmiâm, lui procède d'un tout autre état d'esprit. A l'initiative de l'escadron 03-300 Ardennes, basé à Toul, des pilotes de chasse ayant opéré, ou toujours en opération en Afghanistan, nous ont demandé de réaliser un couteau de chasse commémoratif de leur unité, laquelle porte le nom d'Ardenne.

Ceci est un honneur pour nous. Après discussions entre ces pilotes et nous, Nicolas leur a proposé ce couteau, d'usage presque équivalent auTroncay 2 , mais plus léger.

J'ai proposé de le baptiser du nom des Boudhas de Bâmiâm, très grandes et très antiques statues d'influences grecques, détruites à l'explosif par les talibans de très haute culture. Je connaissais ces statues par un ami afghan, lui-même ami intime d'un iranien, de la même promotion que moi à l'INSA de Lyon. D'où ce nom de Bâmiâm.


BAMIAM     ICI



Le Compostelle : Depuis quelques décennies, le pélerinage de Saint-Jacques de Compostelle a défié l'oubli des temps en reprenant avec quelque variante moderne une part de la place qu'il avait au moyen-âge.

Les sentiers, les pistes et chemins ont été remis en état, fréquentés, et les auberges accueillent de nouveaux, des pélerins venant de toute l'Europe.

Mais le chemin reste périgrination avec ses difficultés, ses embûches, ses nécessités et même avec des étapes bien préparées, il s'agit de passer en des endroits où les ronces et orties ont repoussé tandis qu'à la halte le casse-croûte est toujours de rigueur.

C'est pour répondre à ce besoin et à la demande de certains pélerins que nous avons réintroduit dans leur baluchon ce type de couteau léger et utile en tous points.


COMPOSTELLE     ICI




© 2017