TRONCAY  
 
Accueil
 
POURQUOI L'INOX A HAUT POUVOIR TRANCHANT ?
 
Nouvelle Collection Transouralienne
 
Collection Classique
 
Taillenderie
 
Couteaux sur Mesure
 
Couteaux Disponibles
 
Données Techniques
 
Point de Vue
 
Téléchargement
 
contact

          FAMILLE DES TRONCAY


Cet ensemble de couteaux orientés vers la chasse manifeste son unité par des poignées semblables d'un modèle à l'autre.

L'origine des Tronçay vient d'un couteau qui était exposé dans la salle "Chasse" du musée de Charleville lorsqu'il était au "Vieux Moulin"

Deux points remarquables m'avaient frappé, au début des années 70, dans ce couteau :

  • La forme de la pointe, que l'on appelle actuellement "Bowie", dont le dos est concave.
  • La date estampillée à l'aide d'un poinçon à chaud : 1780, soit neuf ans avant la révolution française.

J'avais l'intention d'écrire un article appuyé par une photo pour montrer combien les américains n'avaient rien inventé à ce sujet.

Quand je suis revenu avec le nécessaire plusieurs années après, quelqu'un avait volé ledit couteau, au grand dam du conservateur du musée.

Le nom de cette famille de couteaux a été emprunté à la forêt de chêne, plantée par Colbert, pour construire une flotte quand les arbres seraient à maturité.


Le Tronçay 1 ne diffère du Tronçay 2 ( type Bowie) que par la forme du dos, à la pointe qui est convexe de façon à présenter une trajectoire dégageante quand on ouvre un animal à la retourne, évitant ainsi de percer les viscères. C'est notre couteau le plus fabriqué parce que le plus universel à la chasse.

Solide, bien en main, ni trop long, ni trop court, il peut contribuer à achever un animal déjà conséquent, l'ouvrir, le vider, le dépecer, voire même le dépouiller en cas de besoin.



Le Tronçay 2 demande, pour la même fonction, un peu plus de doigté au moment de l'ouverture pour éviter de percer les viscères du fait de sa trajectoire engageante.


TRONCAY 2   ICI



Le Tronçay 4 a plus la vocation de l'après-chasse. Sa pointe très solide est recommandée pour les archers qui s'en servent à récuperer leurs flêches fichées dans un arbre.



Les Tronçay 3 et Tronçay 5 ont été conçus spécialement pour le dépouillage, mais en France, contrairement à d'autres endroits, la forme du Tronçay 3 n'est guère prisée ( retiré du catalogue depuis). Le Tonçay 5, lui a fait ses preuves au Canada dans les mains d'un chef de tribu plus inuit qu'amérindien et dont l'unique activité est la chasse. En service depuis 1982-1983, il était encore en fonction en 2008 selon le témoignage de G.Pacella qui l'a rencontré sur place dans les territoires du Grand Nord, le Nunavut.



Le Tronçay 6 privilégie la fonction d'estoc pour achever un grand gibier, mais peut se charger de toute la besogne qui suit moyennant plus de temps passé du fait de sa longueur et d'une lame très "Bowie" de pointe.

TRONCAY 6   ICI

 


Il n'y a pas de Tronçay 7 parce qu'il est difficile de prononcer le terme.



Le Tronçay 8 est un Tronçay 1 dont la lame mesure 20cm, au lieu de 15cm, pour satisfaire certains chasseurs préférant un instrument qui peut aussi servir de couteau de camp, en Afrique par exemple.




© 2017